cuisson émail

Encore un four émail pour alléger les étagères de l’atelier et alourdir celles de la maison.

Je termine des émaux que je ne souhaite plus utiliser compte tenu de la difficulté de pose, cuisson, utilisation qu’ils représentent. Cette fois-ci je terminais un rouge assez difficile avec lequel j’ai eu beaucoup d’échecs et malheureusement une fois de plus tout est raté.

Le rouge a été posé à l’intérieur car il coule tellement que sur l’extérieur c’est risqué

2014-32

 

 

 Sur celle-ci aussi l’intérieur est complètement raté. Sur l’extérieur j’ai posé un autre émail, il me plait assez même qui il est un peu trop passe partout.

2014-33

 

Heureusement il a aussi eu quelques réussites

2014-28

2014-31

2014-31bis

2014-29

2014-30

Défi 365: # 154 à 164

Publicités

~ par solizandre sur 8 mai 2014.

3 Réponses to “cuisson émail”

  1. Ce rouge a effectivement l’air bien capricieux… As-tu varié la température de cuisson, la durée du palier et la place dans le four ? Sinon, tes autres pièces sont ravissantes et le bleu semble très sympa. Te voilà prête à faire un bon petit déjeuner sur la terrasse avec un œuf à la coque, des fraises et un beau bouquet !

    • J’ai effectivement varier la place dans le four mais pour le reste non car je devrais faire un four entier avec ce rouge pour pouvoir varier les autres paramètres. J’ai plutôt décidé de laisser tomber cet émail trop compliqué. De toute façon j’envisage toujours de me lancer (un jour) dans la fabrication de mes émaux. Va vraiment falloir que je m’y mette car les émaux du commerce me plaisent de moins en moins.

  2. Certains émaux sont effectivement très capricieux, il faut apprendre à les apprivoiser avec beaucoup de patience et d’humilité car il y a toujours une pièce qui nous rappelle à l’ordre. J’ai eu beaucoup de mal avec mon rouge en faïence, il m’a demandé du temps et j’ai jeté quelques pièces… mais après, quand on s’est compris, quel plaisir à l’ouverture du four ! Bon, je ne nie pas qu’il y a de temps en temps de mauvaises surprises, mais on les accepte, on apprend et on progresse chaque jour.

    Créer ses émaux… voilà une vaste porte qui s’ouvre avec des possibilités infinies qui demande du temps, de nombreux essais et beaucoup de patience mais quel plaisir ! Dans le même temps, il faut que tu aies des émaux du commerce avec lesquels travailler sinon ça risque d’être frustrant. Je te souhaite une belle aventure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :